La Femme, La Culture & Les Médias

2014-03-28

Article de l'exposition LA FEMME


Depuis 2006, après un premier état des lieux alarmant a déclenché l’éveil ou plutôt le nième réveil sur les problèmes d’égalité hommes/femmes (et pourquoi ne dit-on pas femmes/hommes ?) et ce, particulièrement dans le monde des arts et de la culture. (Rapport de Reine PRAT sur l’égalité des hommes et des femmes dans les domaines du théâtre, de la musique et de la danse)


Au-delà de la prise de conscience, qui semble acquise, 2014, confirmera-t-elle le mouvement activiste qui s’est peu à peu mis en place ou le soufflé va-t-il retomber ?


En France, les associations et collectifs HF ont formé une fédération inter-régionale, qui mène des actions au niveau national. En juillet 2012, les collectifs HF ont officiellement lancé le Manifeste du Mouvement HF au Festival d’Avignon. En octobre 2013, HF (IDF) a tenu la Saison 1 de l’Egalité Hommes-Femmes dans l’art et la culture et 25 théâtres se sont engagés contre les discriminations artistiques et culturelles. A suivre donc.


Chacune de nos Ministres y sont confrontées directement ou indirectement et plus particulièrement nos ministres femmes.


Dans le monde de la culture et des médias, ont été engagé des actions plus spécifiques:


La Ministre des Droits des Femmes, Madame Najat Vallaud-Belkacem, porte notamment avec la Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Madame Valérie Fourneyron, le projet de loi sur l’égalité H/F dans lequel il est prévu que le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), veille à une juste représentation des femmes et des hommes dans les programmes, notamment pour donner au sport féminin la visibilité qu’il mérite.


Les radios et chaînes sont également invitées par la loi, sous le contrôle du CSA, à promouvoir d’elles-mêmes l’égalité dans leurs programmes.



La Ministre de la Culture et de la Communication, Madame Aurélie Filippetti est à l’initiative du premier observatoire de l’égalité hommes-femmes dans la culture et la communication.


Il y a tout juste un an, cet observatoire a rendu un premier état des lieux peu reluisant, duquel il ressort « que pour la saison 2011-2012, moins d’un tiers des spectacles avaient été mis en scène ou chorégraphiés par des femmes. De même, seules 24% des oeuvres acquises par les fonds régionaux d’art contemporains pendant l’année 2011 avaient été réalisées par des femmes ».


France Télévisions a lancé, dans le cadre du programme du Ministère des Droits des Femmes «le 8 mars, c’est toute l’année !», une semaine de programmes spéciale intitulée «En avant toutes!» qui couvre tous les genres habituellement proposés: magazines, cinéma, fiction, documentaire, information, sport, spectacle vivant ou jeux et divertissement...


La Ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique Fleur Pellerin a quant à elle, saisi le Conseil national du numérique (CNN) d’une mission pour travailler sur l’image des femmes dans le Web.


La question de l’égalité entre les hommes et les femmes dans les médias préoccupe également les instances européennes. Après le Parlement Européen et le Conseil de l’Union Européenne, c’est au tour du Comité des ministres du Conseil de l’Europe de se prononcer et de souligner que « la liberté des médias (y compris la liberté éditoriale) et l’égalité entre les femmes et les hommes sont intrinsèquement liées » et que cette égalité « est une dimension du pluralisme des médias et de la diversité de leurs contenus. » .


Autant d’initiatives, voire de mouvements, à suivre avec attention, mais qui semblent avoir peine à progresser.


Pourtant, qui mieux que les artistes, les écrivaines, les metteuses en scène, les musiciennes, les danseuses, les chorégraphes, les peintres, les photographes, les stylistes, etc, pour se faire entendre et que leur talent soit apprécié à sa juste valeur.


Enfin, rappelons et insistons malgré tout sur le fait que l’idée de la journée internationale de la femme a été lancée par Clara ZETKIN, elle-même journaliste allemande et directrice de la revue Die Gleichheit (L’égalité) qu’elle a fondée en 1890.


Yaël Wolmark - Co-fondatrice de Versus & Versus

Image: "Like every day series" de Shadi Ghadirian